REGEHVO

Réseau Gérontologique des Hautes-Vosges

Réseau gérontologique  des Hautes Vosges « REGEHVO »


Le seau rontologique des Hautes VOsges (REGEHVO) s’est constitué sur le territoire de santé n°20. Il a pour origine les suites de la canicule de 2003.

En 2004, les EHPAD ont été invités à passer convention avec les établissements sanitaires afin d’organiser la prise en charge des personnes âgées accueillies dans l’hypothèse d’une situation critique.
A ce titre, une réunion des différents établissements de ce territoire fut organisée le 29 septembre 2004, à l’initiative de Laurent FLOT, directeur du CH de Remiremont et directeur par intérim du CH de Gérardmer.
Lors de cette réunion fut également présenté un projet médical gérontologique de territoire créant une filière gériatrique complète.
Il fut aussi décidé d’élaborer une procédure de transfert et une fiche de liaison entre les CH et les EHPAD.
Un pilote Luc LIVET, directeur de l’EHPAD du Val d’Ajol, et un co-pilote, Valérie VIRION-DAVAL, cadre de santé, furent désignés pour accompagner ce travail.

Une première réunion eu lieu début 2005 pour élaborer la procédure de transfert CH – EHPAD et EHPAD-CH ainsi que pour définir un modèle de fiche de liaison. Tout de suite, le groupe de travail décida que cette collaboration devait aller plus loin.
Le 24 juin 2005, fut présenté à l’ensemble des établissements les procédures de transfert et la fiche de liaison ainsi qu’un projet de continuité.

Il est mis en place un groupe de pilotage.
Des groupes de travail sont lancés : ceux-ci sont inter-établissements et interdisciplinaires.
Un principe est retenu : le résultat des groupes de travail est remis à chaque établissement du réseau, qu’il y ait participé ou non, il reste libre d’adhérer aux propositions faites par ces groupes.

  • Ainsi sont constitués les premiers groupes :
  • Nutrition de la personne âgée,
  • Contention de la personne âgée,
  • Animation dans les EHPAD,
  • Prise en charge de la douleur.

Le groupe de pilotage lui-même prend en charge l’élaboration du dossier de pré-admission unique pour les établissments du territoire. Il assure par ailleurs l’accompagnement des groupes de travail au travers de réunions bilan avec les pilotes de chaque groupe.

A l’automne 2007, et sous l’impulsion de Bernard MABILEAU, directeur du CH de Remiremont, il est proposé de formaliser le réseau existant.
Luc LIVET présente, lors de la réunion plénière du 15 novembre 2007, la genèse de cette collaboration, les résultats, le projet de formalisation.
Un groupe est constitué en vu d’élaborer les statuts et le règlement de fonctionnement du réseau.

L’assemblée générale constitutive se tient le 04 juin 2008.
Le siège social du réseau est fixé à la maison de retraite du Val d’Ajol, compte tenu de l’implication de l’établissement dans la genèse et le développement de celui-ci.
Sont désignés respectivement Laurent BRAESCH, Président (directeur des hôpitaux locaux de Bussang et Le Thillot), Yves LE BALLE, trésorier (directeur de l’EHPAD de Cornimont), Luc LIVET, secrétaire.

En septembre 2008, 3 nouveaux groupes de travail sont constitués :

  • Le groupe « consentement éclairé,
  • Le groupe UVP (unité de vie protégée) sur la problématique architecture, fonctionnement, effectifs.
  • Le groupe urgences en vu d’améliorer la relation urgences – EHPAD.

A l’AG du 19 mars 2010, une nouvelle présidente est nommée : Docteur Aline WAGNER (praticien hospitalier gériatre au CH de Remiremont), un nouveau trésorier, Grégory AUBRY, directeur de l’EHPAD de Saulxures sur Moselotte, le trésorier, Luc LIVET est reconduit dans ses fonctions.

  • Au 1er semestre 2010, il est décidé le lancement de 5 nouveaux groupes de travail, en plus du groupe nutrition qui se poursuit :
  • Résidents–familles-soignants (/ relation),
  • Hygiène en gériatrie,
  • SSR (avec les CH de Remiremont, Gérardmer et l’hôpital local du Thillot),
  • SSIAD (avec les SSIAD du Val d’Ajol, Saulxures, La Bresse, Gérardmer, Le Thillot)
  • Plaies et cicatrisation.

Le groupe administratif, émanation du groupe de pilotage, s’oriente vers deux nouveaux axes :

  • La création d’un site internet,
  • La mise en place d’une mutualisation structurée de formations.

En Novembre 2011, suite à la sollicitation de Cécilia PERRIN, chargée de mission Santé Publique, au Pays de Remiremont et de ses Vallées, REGEHVO devient porteur d’un projet de mise en place d’une Plateforme d’Accompagnement et de Répit pour les aidants.

De Novembre 2011 à Août 2012, de nombreuses réunions se tiennent à ce sujet, en présence de partenaires du même territoire : le CLIC, l’Espace santé, le Syndicat Mixte du Pays, l’ADAVIE, l’ADMR, ainsi que les associations Alzheimer 88 et France Parkinson.

Le 18 Octobre 2012, le projet est présenté à l’ARS Lorraine qui le valide.

Début 2013 l’association REGEHVO se transforme en GCSMS REGEHVO et le 2 Novembre de la même année, la Plateforme d’Accompagnement et de Répit est officiellement en service. Céline MAISETTI en est la coordinatrice depuis ce jour.

Fin Octobre 2013, l’ARS propose au réseau de porter un projet de Maintien de l’autonomie au sein des établissements et au domicile de personnes âgées. Chaque établissement attributaire de fonds met en place une action de son choix.
Le réseau, en lien avec le CLIC de Remiremont et Vallées, a également mis en place auprès d’usagers, un programme de gym douce à domicile. Celui-ci se déroule sur vingt séances, animées par un intervenant du prestataire Siel Bleu.

Dans le même temps, REGEHVO-Plateforme de Répit a pris le relais de l’Espace Santé pour assurer les actions de formation des aidants, par le biais du cycle Aloïs. Il s’agit de cinq séances d’information-sensibilisation sur la maladie Alzheimer et les maladies apparentées, destinées aux aidants de personnes atteintes.

Le 4 Juin 2014 à l’initiative du groupe Familles-Résidents-Soignants, a eu lieu le colloque « Bien vivre ensemble en institution » au Palais des Congrès de Remiremont, ouvert au tout public.

2015 a vu se structurer davantage le réseau avec l’élaboration d’un Plan d’Action Pluriannuel et le recrutement d’une secrétaire, Tiffanie LION.


Consulter l'organigramme